Les porteurs de projets avaient prévu dans le marché e-lyco 3 (cf page 16 du CCTP) une phase de fonctionnement en parallèle entre e-lyco 2 et e-lyco 3. La bascule définitive devait intervenir le 1er janvier 2019. La phase de transition se déroulait donc de juin à décembre 2018 soit 7 mois pour permettre une continuité de service optimale pour les établissements : phase pilote, reprise des données et enfin bascule le 1er janvier 2019.

Toutefois, nous avons pris connaissance du courrier institutionnel du 8 juin dernier adressé aux chefs d’établissements et aux enseignants et qui aborde, entre autres, les modalités de cette transition. Ce courrier n'a pas repris les principes d’un fonctionnement en parallèle entre e-lyco 2 et e-lyco 3 jusqu’au 1er janvier 2019. Il n'y a donc pas eu de période de fonctionnement en parallèle et le nouvel ENT a été néanmoins déployé à la rentrée 2018 (soit le 31 août).

Dans ce contexte et malgré nos alertes, cette décision a été maintenue. Aujourd'hui, des dysfonctionnements d'utilisation d'e-lyco 3 ont été constatés et relayés par la presse (cf. article Ouest-France du 12 septembre 2018). Dans cet article, ces dysfonctionnements sont imputés à la société Kosmos. À ce titre, nous avons fait valoir un droit de réponse à ce communiqué institutionnel cf. ci-dessous.

droit de réponse

Revenir à l'article "merci à tous les utilisateurs e-lyco pour vos contributions et votre soutien !"

Mis à jour le 12 octobre 2018